Fétide

Publié le par Catherine Picque

Fétide

Un guide stupide,

transforme Rachid,

un candide de Port Saïd,

en caïd parricide

et David en Maimonide cupide

Comment rester placide,

devant cette sentence perfide

d' un invalide fétide,

qui dévide des idées putrides

sur le génocide

Avec qui le Cid aurait été apatride

et qui décide qu'il faut s'appeler Wilfried

ou Ingrid, et porter du tweed

Béni soit l’éphéméride

où cette idée sordide

qui oxyde les Alcméonides

fera un bide

Les ides, où tous idem,

nous sortirons indemnes,

de cette lutte fratricide,

de ce Valladolid sordide.

Publié dans Poème

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article