Ni souris, ni groupie Acte I, scène 4

Publié le par Catherine Picque

Mathilde

Tu es sûre que tu ne veux pas que je fasse le thé ?

Voix off de Charlotte, provenant de la kitchenette

Non, non c’est un nouveau Russian Earl Grey que j’ai pris chez Hédiard, c’est délicat au niveau de l’infusion…

Mathilde, parlant à mi-voix et désignant la cuisine

Tu ne trouves pas qu'elle est un peu plus cambrée que d'habitude...

Zoé

Non, c'est la coupe de sa jupe qui lui fait une croupe à la Viviane Westwood

Mathilde

Je suis sûr, que c'est autre chose...un changement morphologique...

Zoé

Non ! Tu crois qu'elle est en cloque ?

Mathilde

Oui, j'ai remarqué qu'elle ne porte plus de parfum depuis quelques jours...

Zoé

C'est vrai, on n'a plus droit de sniffer notre dose de Shalimar...

Mathilde

Tu crois qu'elle va le garder ?

Zoé

Pourquoi tu dis ça ? Elle a parfaitement les moyens d'élever un gosse, même si le père ne veut pas s'en occuper... Et puis, peut-être qu'elle a une vraie relation avec un mec bien qui veut s'engager...

Silence de Mathilde

Il paraît que ça existe, "y en a même qui en ont rencontré..."

Mathilde

Ce n’est pas la question... Mais tu sais peut-être que sa carrière littéraire a démarré avec son livre écrit à son enfant qu'elle n'aurait jamais...

Zoé

Alors, elle est stérile ? Je comprends plus...

Mathilde

Non, elle a posé comme principe qu'elle devait choisir entre être écrivain ou mère, pour ne pas être une femme "aliénée"...

Zoé

Je sais que les gosses sont capables de faire tourner leurs parents en bourrique, mais de là, à être systématiquement bons pour l'asile...

Mathilde

Non, elle parle de la maternité qui aliène la femme au sens beauvoirien...

Zoé

Alors là, je suis larguée... quel rapport avec Emma Bovary ?

Mathilde

Tu connais Flaubert toi ?

Zoé

Je viens de passer le bac français... Tu sais bien…

Mathilde

Ah, oui, et donc tu n'as pas encore fait de philo, il faut absolument que tu lises le "Deuxième Sexe" de Beauvoir...

Elle cherche dans un des cartons, en sort un livre et lui tend, l'interphone retentit

Zoé

C'est mon daddy, faut que j'y aille, fourrant le livre dans sa besace En voiture, Simone !

Charlotte, ressortant de la kitchenette, une théière et trois tasses de thé sur un plateau

Elle est partie ? Il dure combien de temps encore le stage de l'ingénue ?

Mathilde

Trois semaines, je crois, pourquoi ?

Charlotte

Elle m'agace, avec sa candeur, et sa façon de dire "daddy", on dirait que...

Mathilde

Qu'elle est vraiment contente d'avoir un père attentionné qui passe la chercher tous les soirs !

Charlotte

C'est ça ! C'est...

Mathilde

Étonnant ? Un père qui souhaite que sa fille découvre au cours d'un job d'été une des curiosités du XXème siècle : le féminisme !

Charlotte

Arrête de faire comme si on était le Musée Grévin version MLF, et puis arrête de toujours citer Beauvoir... Je te rappelle qu'elle n'est pas un exemple si parfait pour les jeunes filles modernes...

Mathilde

Pourquoi ? Qu'est-ce que tu lui reproches ? C'est parce qu'elle n'a pas eu d'enfants ?

Charlotte qui a la théière dans les mains sursaute et renverse un peu de thé

Charlotte

Non, ce n'est pas ça que je regrette... Je crois que les jeunes femmes doivent apprendre à penser par elles-mêmes...

Mathilde

Simone était agrégée...

Charlotte

Oui, mais elle était surtout adepte des pensées agréées par Jean-Paul. Je te rappelle qu'au niveau politique, elle a toujours un peu suivi.

Mathilde

C'est sûr qu'au niveau aveuglement idéologique, le Castor a carrément tourné taupe.

Charlotte

C'est pour ça qu'ils brandissaient un livre rouge...

Regardant sous la table

Mathilde

Qu'est-ce que tu fais ?

Charlotte

Je vérifie qu'il n'y a pas de micros...

Mathilde

Toi, t'es allée voir le film sur Hoover hier soir...

Charlotte

Oui c'est mieux que de passer la soirée à passer l'aspirateur...

Mathilde

Tu sais, on devrait faire attention de ne pas dénigrer Simone en public, c'est quand même grâce à elle qu'on est là...

Charlotte

Je crois qu'on ne peut pas continuer à vénérer tout ce qu'elle a dit ou écrit...Quand je pense qu'elle a dit à propos de Sartre, "Je suis dominée", ça fait quand même un peu groupie...

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article