Ni souris, ni groupie,"Toutes des Simone"

Publié le par Catherine Picque

Ni souris, ni groupie,"Toutes des Simone"

Charlotte entre de sa démarche chaloupée, elle a un post-it collé sur une fesse, sur lequel est écrit Virginia Woolf en majuscule et un autre sur l'autre fesse sur lequel a été dessiné le loup de Tex Avery langue pendante. Dans ses bras, plusieurs enveloppes contenant de nouveaux manuscrits.

Mathilde qui est en train d'écrire sur son ordinateur portable, change rapidement de dossier et passe sous Excel pour faire semblant de faire les comptes, elle n'a pas le temps de cacher les feuilles à côté de son ordinateur.

Mathilde, prenant un air enjoué :

Ah ! Super, de nouvelles propositions ! Je me demande si on ne ferait pas mieux de créer une maison d'édition plutôt qu'être agents ?

Charlotte

C'est une super idée ! Quand j'en aurai marre de me faire arnaquer par mon éditeur, je me lance et je te débauche ! Dans toute entreprise, il faut avoir quelqu'un qui sait compter et qui aime ça ! Encore sur ton tableur !

Mathilde, posant sa main sur la pile de feuilles pour les cacher

Sérieusement, tu voudrais devenir éditrice ? Mais tu ne pourrais pas publier tes propres livres, ce serait comme…

Charlotte

Comme délivrer le Nobel à un descendant d'Alfred ?

Mathilde

Oui, enfin même si tout le monde sait que n'importe quelle maison se battrait pour t'éditer…

Charlotte, posant les enveloppes et poussant gentiment la main de Mathilde

En tout cas mon éditeur, il a pas inventé la dynamite, mais ça le gêne pas de décerner les prix et de les recevoir… tiens toi aussi tu as lu ce poème ? Prenant la feuille du slam de la Walkyrie, sur le dessus de la pile

Charlotte

Tu connais l'auteur ? C'est toi qui a ouvert l'enveloppe ? Avec Zoé on l'a trouvé, mais il n'y avait aucun dossier correspondant…

Mathilde, confuse

C'est parce qu'il n'est pas arrivé par courrier, c'est quelqu'un que je connais qui m'a demandé mon avis… et après Zoé a dû l'emporter par mégarde avec ses dossiers… Elle se lève et déplace des piles de dossiers sans véritable logique, pour avoir l'air de ranger. Il faut dire que ça commence à être un sacré bazar ! J'ai hâte que les étagères arrivent !

Charlotte

Attends, je vais t'aider ! Elle se penche pour prendre une pile de dossiers posée par terre près de la cheminée

Mathilde

Tu as vu que tu as des post-it sur les fesses ?

Charlotte, se contorsionnant pour les enlever et les lisant à haute voix :

VIRGINIA WOOLF et Le loup de Tex Avery avec la langue qui pend jusqu'au sol !

Elle les colle sur le miroir au dessus de la cheminée.

C'est encore un coup du facteur ! Il a dû me les coller quand je prenais le courrier ! Quel obsédé !

Mathilde s'approchant du miroir

Il dessine bien, ça devait être prémédité, et en plus il est cultivé…

Charlotte

Tu sais maintenant pour réussir le moindre concours il faut au moins avoir bac + 3, si ça se trouve il a un master de littérature anglaise !

Mathilde, regardant le dessin

ou il a fait les Beaux-Arts…

Charlotte

En tout cas, c'est très révélateur du peu de respect que les gens portent au concours pour choisir le nom de l'immeuble !

Mathilde

Et toi, t'as proposé quoi ? Enfin, si c'est pas secret ?

Charlotte, pointant son index rouge carmin vers le post-it Virginia Woolf, et portant l'autre sur ses lèvres

Mathilde

J'aurais parié que tu aurais choisi Simone… Même si j'ai remarqué que tu étais de plus en plus critique à son égard ces derniers temps…

Charlotte, se détournant et faisant mine de vérifier son maquillage

Oui, je crois que j'en suis à la phase où il faut tuer la mère… pour.. se pinçant les lèvres, et caressant son ventre machinalement et ramenant vivement sa main vers son chemisier menaçant de se dégrafer. Se retournant vivement vers le bureau. Et toi Mathilde ? Pour qui ton cœur balance-t-il ?

Mathilde qui était en train de ranger discrètement ses feuilles dans sa sacoche d'ordinateur, sursaute

Tu sais bien que je suis veuve Charlotte !

Charlotte

Excuse-moi, je voulais dire quelle grande dame as-tu suggérée pour le nom du bâtiment ?

Mathilde

Suis-je bête ! Eh, bien je n'ai pas encore voté, je pensais au début à Simone

Charlotte, attrapant ses cheveux pour en faire un simulacre de chignon à la Beauvoir

Beauvoir, bien sûr !

Mathilde

Non Veil, parce que c'est grâce à elle qu'on peut être une vraie mère, une qui a choisi…

Charlotte, laissant tomber sa chevelure et s'asseyant visiblement très lasse…

Tu as raison, elle aussi c'est une reine.

Mathilde, sentant le désarroi de Charlotte enchaîne et sort des post-it de son agenda

Mais finalement, j'ai choisi Marguerite Duras, et j'ai même trouvé la citation pour justifier mon vote :

"Quelqu'un qui écrit est toujours odieux à supporter. De la part d'une femme, c'est encore plus mal supporté par l'entourage. C'est de l'entourage immédiat que les femmes qui écrivent doivent se libérer."

Marguerite Duras

Arrive Martha avec un post-it à la main,

Cette démocratie participative va finir par m'achever ! Encore un post-it orphelin ! Il y a la citation mais pas le nom de son illustre auteure ! On fait quoi ? S'approchant de la corbeille à papier, Au panier ?

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article