0,06

Publié le par Catherine Picque

0,06

Chiffre du diable ? Baromètre de ma popularité, hygrométrie de mon humiliation éditoriale... Quelle unité accoler à ces décimales ? Moi, habituée au tableau d'excellence pendant toute ma scolarité, me voilà épinglée sur un tableau excel dans toute ma nudité intellectuelle. Trois années se sont écoulées depuis la signature de mon premier contrat d'édition. Trois années qui me rapportent moins de 15 euros de droits d'auteur. Consternant ? Ayant généré moins de 10 euros de revenus cette année, mon éditeur ne m'avait pas envoyé de chèque, ayant réclamé, j'ai reçu en guise de clarification une pièce jointe où les chiffres alignés rendent un verdict très clair : ma baby-sitter gagne plus en une soirée que moi en des années. Lapidaire. Pourquoi m'acharner ? A peine une cinquantaine d'exemplaires échangés contre des écus... Je voulais dire vendus, car c'est de ça qu'il s'agit, se vendre. Oh, j'ai essayé, timidement certes, question d'éducation ou de civilisation ? Mais que dire de la réaction de mes relations, prétextant de leur dyslexie pour ne pas me lire ou m’assénant des sentences délicates : "Le théâtre ça ne se lit pas, ça se joue..." . Trop polie pour leur rétorquer : "Les amis, ça ne se défile pas, ça se loue ?". Je n'ai même pas pu compter sur ma famille pour l'acheter, car les cimetières ne sont pas livrés par Amazon, enfin pas encore... Des drones pourraient survoler les pierres tombales et y larguer des CD, des DVD... On souscrirait un abonnement avant son décès avec une playlist de ses chanteurs ou auteurs préférés. Une sorte de viager culturel inversé.

Mon aimé, de me consoler avec des noms d'artistes illustres qui crevaient la faim de leur vivant. Mais moi, je n'ai jamais eu le ventre vide, ni même mon frigo... est-ce pour ça que je n'ai pas suffisamment de rage en moi pour réussir. Pourquoi suis-je paralysée à l'idée d'avancer sur cette voie que personne ne tracera pour moi ?

Publié dans Autofiction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article