République bananière

Publié le par Catherine Picque

République bananière

Ligoté contre un poteau, une chemise blanche ouverte sur un poitrail velu, des balles acérées tirées par des suppôts de la CIA. Voilà, comment on imagine la fin d'un courageux héros d’Amérique Latine, qui a consacré sa vie à la lutte pour plus de justice sociale. Mais je ne vis pas dans une République Bananière, même si les grains de la machine à café proviennent sûrement du Costa Rica. Mon problème n'est pas la toute puissance d'une compagnie impérialiste, c'est au sens propre la coalition des bananes. Fatiguée d'encaisser les coups bas, je ne suis pas Che Guevara, encore moins Mère Térésa.

Publié dans Autofiction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article