Toute l'Afrique entre nous

Publié le par Catherine Picque

Toute l'Afrique entre nous

Toute l'Afrique entre nous

Les noyés de la Méditerranée, les révoltés de Leptis Magna, les camés d'Ibiza, les pirates d’Érythrée, les étudiants sacrifiés du Kenya, les damnés des mines du Katanga.

Une chaîne humaine, sur des milliers de kilomètres nous relie. Des vies menacées, exaltées, sacrifiées, exploitées, qui me servent de filet. Petit leitmotiv de mes années lycées « il y a des gens qui ont des vrais problèmes dans la vie ». Ce bouclier d'invisibilité qui t'as permis d'éluder toutes mes demandes d'affirmer ma personnalité vient aujourd'hui à mon secours pour supporter l'idée que tu es enfermée dans un corset chimique et derrière une porte verrouillée. Tu crois paraît-il que tu es dans une résidence pour personnes âgées. Tu es à Saint-Paul, ce qui pour tout habitant des Mascareignes, est le signe que ta raison n'est plus reine. Ton cerveau est en train de se dégénérer et je dois maintenant assumer mon héritage génétique. Je suis ta fille, c'est à moi de m'occuper de toi. Merci à ces milliers de vie qui me protègent du désespoir.

Publié dans Autofiction

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article