Ni souris, ni groupie Acte II, scène 3

Publié le par Catherine Picque

Zoé, voix sortant de la cuisine accompagnée de bruits de vaisselle

On devrait peut-être avoir chacune une tasse… avec une couleur attitrée

Charlotte

Et pourquoi pas des bols bretons !

Zoé sortant la tête

Pas génial pour le thé Hédiard, hein ?

Charlotte

Tu t'en sors avec la vaisselle ?

Zoé

Pourquoi tu veux m'aider ?

Charlotte, examinant ses ongles rouge carmin

Je préfère pas…

Zoé, revenant avec le plateau de thé

C'est dingue, il suffirait que chacun lave sa tasse après usage…

Charlotte

Finalement, ici c'est ta première coloc, tu verras c'est très formateur, ça te prépare à la vie…

Zoé

Tu veux dire que c'est comme dans une meute de loup il y a toujours un individu alpha qui commande et d'autres bêtas qui obéissent…

Charlotte

Ça des bêtas, il y en a…

Zoé

C'est fou, on est que des femmes ici… Ça devrait pas être comme ça…

Charlotte

La place du mal dominant est quand même occupée, ce n'est pas une question de genre…


 

Zoé

Pour toi, c'est inéluctable ?

Sam, entrant par la fenêtre

La lycéenne, je te rappelle que tu dois faire attention de ne pas dire de gros mots, rapport à ta couverture…

Charlotte, sursautant

Ouh ! Tu m'as fait peur !

Zoé

Sam, je t'ai déjà dit de ne pas passer par les balcons, un jour tu vas te foutre en l'air !

Sam

Y'en a qui sont accrocs au thé, moi c'est à l'adrénaline…Alors on papote les filles…

Zoé

Si t'en veux, faut te laver une tasse…

Sam, prenant son accent des Laurentides

Nous au Québec, on a des mugs avec notre nom…

Charlotte, passant ses mains devant ses yeux

Eh ! Oh ! La belette, je te rappelle qu'on est au courant que t'es plus de Ménilmontant que du Saint Laurent, alors arrête ton char (avec l'accent).

Sam reprenant sa voix normale

Ah ! Oui c'est vrai c'est juste pour le tyran que je fais semblant…

Zoé

C'est Martha que tu appelles comme ça…

Charlotte

Eh oui, notre mâle alpha...

Sam

C'est vrai qu'ici, c'est elle qui porte la culotte…

Zoé

N'importe quoi !

Charlotte

A ton avis qui a laissé ses tasses sales dans l'évier ?

Zoé

Pas Mathilde, elle n'est pas venue hier, elle a appelé pour dire qu'elle avait mal au dos…

Charlotte

Elle en avait marre de faire la mule…

Zoé

Ah ! Putain, ça fait chier, même entre nanas on se…

Sam

baise ?

Charlotte

L'Homme est un loup pour l'Homme

Sam

« ce qui, vous en conviendrez, n'est pas très gentil pour le loup »

Charlotte

Les lieux communs de Bouchard !

Sam

Bien vu !

Zoé

C'est qui Bouchard ?

Charlotte

Un anthropologue Québecois.

Zoé

Waouh ! Samantha, tu m'épates !

Sam , en remontant son jean sur son mollet et en faisant un clin d’œil

C'est pas parce que j'ai des poils aux pattes que j'ai pas de synapses


 

Zoé

Hobbes était un pessimiste ! Moi, je préfère Sénèque : « l’homme est une chose sacrée pour l’homme »

Charlotte

« Les deux maximes opposées homo homini deus et homo homini lupus se concilient aisément. Quand on formule la première on pense à quelque compatriote. L’autre concerne les étrangers. »

Sam , appuyant sur un buzzer imaginaire

Bergson !

Zoé

Si tu remplaces les compatriotes par les femmes et les étrangers par l'autre sexe, je suis assez d'accord avec Bergson.

Charlotte

On est loin des bols bretons…

Sam

Eh bien voilà, on n'a qu'à avoir des tasses avec nos noms

Charlotte

J'ai toujours détesté ça… Quand j'étais petite, j'ai mangé mes céréales pendant 10 ans dans un bol qui avait une oreille en moins, mais c'était mon bol acheté à Port Navalo…

Sam

Le bol breton est sacré pour l'Homme…

Charlotte

Et vous avez pensé à ce qu'on en fait, quand son propriétaire n'est plus là ? Est-ce qu'on enterre le défunt avec son bol éponyme ?

Zoé

Peut-être qu'on l'incinère…

Charlotte

C'est déjà cuit, c'est de la faïence...


 

Sam

Ça ferait du biscuit !

Zoé

Des galettes bretonnes !

Martha arrive, échevelée, elle balance ses affaires sur le canapé où elle s'affale, s'empare d'une tasse

Tiens oui, je prendrais bien des biscuits avec mon thé !


 


 

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article