Ni souris, ni groupie Acte I scène 5

Publié le par Catherine Picque

Acte I, scène 5


 

Voix de Mathilde qui sort de la cuisine

Qui veut du crumble ?

Martha, qui lit un manuscrit et ne relève même pas la tête

Il y a de la glace à la vanille ?

Mathilde

Oui, oui, j'y ai pensé et puis comme on a un vrai congélateur, c'est pratique. Bon j'en mets pour tout le monde ?

Charlotte, lustrant sa jupe moulante sur ses hanches et ses cuisses

Pas pour moi, merci !

A l'adresse de Martha

Elle va s’extasier encore longtemps sur l'équipement de la cuisine ? On n’est pas au salon des Arts Ménagers !

Zoé

En même temps, c'est elle qui s'occupe de l'intendance, alors c'est normal qu'elle soit contente d'avoir les moyens de le faire correctement

Martha, relevant enfin la tête quand Mathilde pose son assiette devant elle

C'est vrai, que tu ne te contentes pas de compter Mathilde, on peut compter sur toi pour nous contenter…

Zoé, à l'adresse de Charlotte

Et ça compte autant que la philo...

Charlotte

Pff ! Simone de Beauvoir ne faisait jamais la cuisine, elle mangeait tout le temps dans des bistros, elle n'avait pas non plus à faire le ménage, puisqu'elle vivait dans des hôtels...

Mathilde

...

sordides. Les chambres d'hôtels, où elle vivait étaient souvent assez minables, et puis aller au café à cette époque cela revenait certainement moins cher que maintenant, avec la TVA, tout ça...

Charlotte

C'est la comptable ou la gouvernante qui parle ?

Martha

Mathilde a raison, ça n'est pas comparable, et puis c'est un choix de vie qu'on ne peut pas toutes faire...

Zoé

Pourquoi ? Parce qu'on ne peut pas être toutes des intellectuelles, qui tout en affichant notre communisme, ne savons pas ce que c'est travailler ?

Charlotte

Mais elle travaillait ! Elle ne faisait que ça ! Même en vacances, elle écrivait 6 heures par jour !

Zoé

Je pense que lorsqu'on a un "métier" qui est une passion, ce n'est pas comme lorsqu'on doit subir un travail contraignant et répétitif...

Mathilde

Je pense que ce que voulait dire Martha, c'est que la plupart des femmes ne peuvent pas se permettre d'ignorer les tâches ménagères, car elles ont des enfants et elles veulent leur apporter le plus de confort possible...

Charlotte

"Il y a tellement de femmes qui ont été interdites de création, tellement de femmes dont on a limité la création aux enfants et aux tartes au fromage."

Martha

Françoise Giroud a eu des enfants pourtant...

Mathilde

Et comme moi, elle ne se privait pas du plaisir de cuisiner sous prétexte que cela avilit la femme...

Zoé, finissant son crumble

En tout cas un peu de douceur, cela ne peut rendre le monde meilleur.


 


 

Publié dans Théâtre

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article